Interview Processus Créatif #3 – Bénédicte Raphalen

Mes « petites » interviews… comme j’y tiens! L’an dernier j’ai dû ralentir le pas car très occupée ailleurs, mais les revoici. Aujourd’hui, j’ai la grande joie de vous présenter les réponses de la douce Bénédicte Raphalen, que j’adore pour son style free à la fois « brut » et féminin. Son scrap me touche car il est spontané et authentique, de plus c’est une personne humble, généreuse et sincère.

C’est parti:

1) Bénédicte, as-tu un rituel avant de te lancer dans la création?

Non, pas vraiment de rituel mais j’aime quand même passer du temps à bien préparer mes photos. Je pars toujours de l’envie de mettre une photo en lumière, j’imprime donc ma (ou mes) photo(s) et j’essaye de trouver les papiers et embellissements qui vont avec.

2) Définis-tu assez rapidement quel type de réalisation tu veux produire (style, support, technique à employer…)? Quel est ton domaine de prédilection?

Jusqu’à présent, j’adorais scrapper traditionnellement en 30*30 et je faisais de temps en temps un mini album. Mais depuis quelque temps et après une pause scrap pendant ma grossesse et les premiers mois de mon bébé, je suis attirée par le projet Handbook. C’est le même principe que le Project life mais dans un format plus petit. J’ai envie de me lancer dans cette aventure pour créer un album style everyday life pour mes enfants. Mon bébé grandit si vite et il change tellement que j’aimerai y mettre des anecdotes sur tous ces changements. J’aime aussi photographier les changements de saison (en ce moment je me régale avec l’automne), c’est pourquoi je me lance à nouveau dans le défi photo a day sur facebook (le principe c’est de prendre une photo par jour).

3) Quelles sont tes sources d’inspiration? T’arrive-t-il d’être émue/touchée face à une inspiration ou la réa d’une autre personne?

J’adore Pinterest c’est une source d’inspiration énorme, j’aime le style de LilyandTwig, c’est elle qui m’a donné envie de faire un handbook.

4) D’où tires-tu tes connaissances techniques?

La plupart du temps je teste des trucs par moi-même mais si j’ai envie d’utiliser une technique en particulier je cherche parmi mes inspiration notamment Donna Downey avec qui j’ai fait deux ateliers à VS et que j’adore. Avec les vidéos de son blog elle m’apprends beaucoup, mais c’est vrai qu’en ce moment je passe un cap et je suis moins attirée par la technique, je vais donc moins voir ces vidéos.

5) Quels sont tes outils pour t’organiser, noter tes envies? Te fixes-tu des objectifs, des projets à long terme?

Je ne suis pas du tout organisée alors j’utilise mes boards sur Pinterest où j’épingle tout ce qui m’inspire. Pour mon nouveau projet j’essaye de me donner un cap en notant mes envies du moment mais je change vite alors je ne sais pas si cet album va garder une certaine harmonie tout du long ou s’il sera désorganisé et en vrac! J’admire les filles qui ont un style et qui le garde mais j’en suis incapable sinon j’ai l’impression de toujours faire la même chose.

6) Dans quelles conditions psychologiques es-tu plus créative? Ton moment de la journée favori? Le lieu?

J’ai besoin d’être sous pression pour pouvoir créer, c’est paradoxal mais les deadlines, les obligations m’aident à combattre ma tendance à remettre au lendemain. J’aime créer dans la journée quand mon bébé dort et que les filles sont à l’école, en écoutant la radio ou de la musique. Une fois que je commence j’ai beaucoup de mal à m’arrêter.

avatar 2

7) Quel est ton truc pour laisser travailler ton inconscient? (balade, sieste, shopping..)

Les envies de photos, c’est toujours de là que ça part pour moi. Je vais partir en balade avec mon appareil pour trouver de l’inspiration.

8) Sous quelle(s) forme(s) apparaissent tes idées? Notes-les-tu aussitôt?

Oui je note sur des petits bouts de papiers et parfois ça prends forme sur une page.

9) Les formes de pression (deadlines, challenges, consignes, regard des autres…) ont-elles tendance à te motiver ou au contraire à te bloquer?

ça me motive à fond moi! C’est pour ça que j’adore être dans une équipe créative et tester des nouveaux produits!

10) Le climat dans une Design Team (respect, ambiance, liberté…) est-il un critère important pour toi?

Oui c’est mieux quand ça se passe bien d’autant que je ne cherche pas le conflit, je ne me sens pas en compétition avec les autres, je préfère être dans l’échange.

11) Passes-tu parfois par une forme de crise intérieure, une phase de remise en questions pour te réinventer, te dépasser?

Oui là je suis dedans! Je ne scrappais plus du tout pendant ma grossesse, je crois que j’ai trop donné pendant 6 ans et là, j’ai besoin de faire le point.
C’est un peu dur parce qu’on passe de moments de créativité intense à presque plus rien, et même en terme d’échanges, les amis virtuels ont tendance à vite t’oublier mais c’est important pour se recentrer.
Alors je fais du tri, je garde ce que je veux vraiment et je m’y remets doucement. C’est difficile parce que ça amène beaucoup de doutes mais je ne pouvais plus suivre le rythme que je m’étais imposé. L’essentiel pour moi est ailleurs et je ne peux pas mettre tout mon temps dans le scrap.

12) Au moment de démarrer une réalisation, prépares-tu en amont tout le matériel que tu veux utiliser, ou le sors-tu au fil de la réalisation?

ça se fait au fur et à mesure en fonction de ce que j’ai sous la main mais comme je fais beaucoup de tri, je garde vraiment ce qui m’inspire en ce moment : les découpes, les embellissements bois…

collage handbook

13) Combien de temps en moyenne mets-tu pour composer une création?

C’était très rapide souvent moins d’une heure et maintenant c’est trèèèèèès long! Je cogite beaucoup en ce moment alors là pour faire une page de mon handbook j’ai mis 4 jours! Mais quand on a beaucoup de pages à faire on ne peut pas passer trop de temps dessus, c’était devenu du fast scrap! Là je ré-équilibre!

14) Au moment où tu crées, es-tu pleinement consciente, sur le plan esthétique, de ce que tu fais, ou es-tu plutôt dans « l’intuitif »?

Je suis dans l’intuitif quand je crée, j’ai préparé en amont mais une fois que mes mains entrent en action, je ne pense plus!

15) Vois-tu une différence entre ce que tu avais projeté de réaliser et ce qui a été réalisé? (choses projetées inexprimées, choses exprimées inintentionnellement)

Oui c’est toujours la surprise! Une bonne ou une mauvaise surprise!

16) Quel regard as-tu sur tes propres réas? Es-tu critique vis-à-vis de toi-même?

Sur le coup je suis toujours contente mais en regardant mes anciennes pages je n’aime presque plus rien. Je crois que je me suis une peu perdue dans les différentes modes et je perds l’essentiel.

17) Que t’apporte la création au quotidien? (en terme de développement personnel, sur le plan humain…)

ça fait du bien, ça permet de lâcher prise.

 

Merci Bénédicte d’avoir pris le temps de te pencher sur toutes ces questions et d’y répondre avec sincérité, et merci à vous, lecteurs, d’être passé par là!

2 réflexions sur “Interview Processus Créatif #3 – Bénédicte Raphalen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s