INTERVIEW PROCESSUS CREATIF #2 – Fabrice Provansal

Ah! Une petite interview, ça faisait longtemps! (en fait, j’en ai un paquet en attente, mais à la vue de la vingtaine de questions, les destinataires faiblissent un peu… lol).

Zigor
Zigor

Alors que je vous présente Fabrice (alias Zigor), ami clown, jongleur et échassier qui a la chance de vivre de son art. Sachez pour la petite anecdote que c’est en discutant avec lui qu’a démarré la réflexion qui m’a menée au concept de blog et ce, rien qu’avec cette simple question concernant mon domaine de création:

« Et toi, quelle est ta méthode? »

Sur le coup, j’ai buggué. Je lui ai demandé de préciser sa question en lui demandant: « Tu veux dire ce que j’ai fait pour réaliser cette création? » et son compère Nicolas (alias « Gus ») a fait objection: « Non, ça c’est la technique, lui ce qui l’intéresse c’est la méthode… »

Zigor et Gus
Zigor et Gus

Et je suis rentrée chez moi avec ça: « Euh…. ma méthoooode… euh… En ai-je une? Tiens c’est marrant, c’est ce qui me turlupine inconsciemment chez moi et ce qui me captive chez les autres et j’appelle ça le processus créatif… » Et BAM!

Comme quoi, ça a du bon de poser des questions! Alors, à mon tour… Hé, Fab’:

1)Définis-tu rapidement quel type de spectacle tu souhaites créer et à quel public tu veux t’adresser?

Non… il faut que j’en dise un peu plus? Euh, ça dépend… dans un premier temps c’est une question qui peut se poser mais la réponse n’est pas figée. Mais ça arrive que oui!

Je pense que la réponse à cette première question est d’un haut niveau de précision. Héhé, continuons!

2)Quelles sont tes principales sources d’inspiration?

Tout dépend du domaine…pour le clown, c’est plutôt mon chien (bah oui !) pour faire court, et pour le reste c’est un mélange. Tout ce qui est du domaine technique, je vais chercher bouquins et vidéos et j’essaye de synthétiser tout ça dans ma tête en direction d’une idée qui en général passe par le dessin.

"Qui veut la peau de la p'tite souris?"
« Qui veut la peau de la p’tite souris? »

3)Quelles sont tes formations dans ce domaine?

Mmmm…de quel domaine parles tu…de mes formations sur mon inspiration? Et bien c’est un joli pot pourrit de techniques magiques et jonglées (autodidacte avertis, quelques formations en école quand même), d’études liées au corps (7 ans de moderne jazz, 1 an de mime corporel, 4 ans de techniques circassiennes), de clown (samovar et théâtre du faune) et de voyages imaginatifs résultants de l’observation de mon quotidien et de ce qu’ont fait mes « ancêtres ».

 J’ai bien répondu?

4)As-tu un rituel avant de travailler sur l’écriture d’un projet ou sur la recherche de ton personnage? Imagines-tu d’abord un univers ou un personnage? Préfères-tu écrire seul ou à plusieurs?

Mon rituel? Je me balade dans ma tête… Univers ou personnage? Les deux sont étroitement liés. L’œuf ou la poule? Seul ou à plusieurs, les deux sont intéressants…

5)Quels sont tes outils pour t’organiser, noter tes idées, planifier tes projets? Te fixes-tu des objectifs à court et long terme?

Et bien le bon vieux papier et le crayon et des tas d’objets, livres et vidéos que je rassemble en tas. Les idées et le concret finissent dans mon ordi sous forme de dossiers. Comme il est un peu compliqué de faire quarante choses à la fois, je m’oriente vers un projet pendant une durée en essayant d’atteindre un objectif plus ou moins précis selon l’avancée du projet.

6)Dans quelles conditions psychologiques es-tu le plus créatif? Et à quel moment de la journée? Dans quel lieu?

Il faut que mon cerveau ne soit pas préoccupé par autre chose. Mais pour me contredire une préoccupation peut tout de même contribuer à une autre sorte de lâché prise. Comme ce que je crée dépends de moi et de mon état, et bien je crois que tout est possible, mais il est toujours plus agréable de se sentir bien!

7)Quel est ton truc pour laisser travailler ton subconscient? (balade, sieste…)

Avant de m’endormir, surtout (soir et sieste).

8)Sous quelles formes apparaissent tes idées? Les notes-tu immédiatement?

J’ai des images dans la tête. Je les note ou les dessine tout de suite (avant de les oublier!) quand elles ne sont pas trop floues.

Cousin Kreum
Cousin Kreum

9)Quels types de pressions peux-tu rencontrer dans ton métier? Quelles en sont les conséquences sur ton travail?

Je ne ressens pas spécialement de pression. Comme a dit le philosophe Chuck Noris : « Ce qui ne te tue pas te rend plus fort ». Le seul truc qui peut ressembler à une pression c’est d’avoir la sensation que quelque chose n’avance pas ou pas assez vite.

10)Traverses-tu parfois des formes de crises intérieures, des phases de remise en question pour te réinventer, te surpasser?

Mmmmm. Trop de questions tuent la question. L’envie d’agir me fait parfois bouillonner, ça doit ressembler à des mini crises intérieures. Mais ça ne va pas plus loin en général. J’essaye de travailler avec bienveillance que ce soit pour moi ou pour les autres. En travaillant on finit toujours par y arriver, se remettre en question, c’est avancer.

11)Sur quels critères choisis-tu ta « famille professionnelle »? Vos rapports ont-ils une incidence sur ta créativité?

Ce sont toujours des rencontres humaines, avec des points communs et des domaines de compétence différents. Et surtout l’envie et la possibilité concrète de partager.

Gus et Zigor
Gus et Zigor

12)Comment procèdes-tu pour écrire : tout sur papier puis tu testes ton numéro physiquement? Ou inversement?

L’idée, le sens de la recherche se synthétise en général dans ma tête et finit sur un papier ou dans mon ordi. Après vient le concret.

13)T’appuies-tu sur le regard d’une tiers personne pendant cette étape?

Tout dépend du projet, mais je parle souvent de ce que je cherche à des tiers pour pouvoir me « nourrir ».

14)Es-tu très méthodique et conscient du rendu (esthétique, comique…) de chaque détail de ton jeu ou es-ce que tu y vas plus à l’intuition?

Je laisse place à l’intuition dans la recherche mais aussi quand les choses se figent. L’objectif pour moi est d’avoir une écriture, une scénographie, un jeu millimétrée qui prend en compte l’état dans lequel je suis.

Zigor
Zigor

15)Quand sais-tu que ton spectacle est prêt à être confronté au public?

Je ne sais pas mais il faut se jeter à l’eau… j’ai lu que la confrontation au public faisait partie du processus créatif. Je trouve cette idée très intéressante. Vivre un projet c’est être comme dans un processus continu. La confrontation, ou plutôt la rencontre avec le public est ce qui rend le spectacle vivant. Il est donc important, même au stade d’étape de travail de rencontrer le public.

16)Es-tu surpris des réactions du public et des commentaires des critiques?

J’adore, c’est vivant et interactif ! Je vis ce que je fais et eux me disent ce qu’ils ont vus. J’adore!

17)Il y a-t-il une différence entre ce que tu voulais transmettre / susciter / dire et ce qui a été perçu ?

Ça peut arriver mais c’est pour ça qu’il faut s’appuyer sur un regard extérieur, pour être sur du propos. Je ne me suis encore  jamais retrouvé complètement à côté de la plaque!

18) Qu’est-ce que cette vie d’artiste t’apporte au quotidien? (sur un plan humain, ou au niveau de ton développement personnel…)

J’ai toujours l’impression d’avancer, de vivre ce qui me passionne et de le partager. C’est souvent de l’organisation et de l’anticipation, un agenda privé et professionnel lié, mais bien entouré…c’est le pied de pouvoir vivre de sa passion!

le titre est dans le coffre

Merci à Fabrice et à vous qui avez lu cette interview dans son intégralité, j’espère que le point de vue de cet artiste vous a intéressés, voire éclairés sur votre propre processus de création.

Vous pouvez retrouver Fabrice actuellement au Théâtre de Belleville dans le pièce « Le titre est dans le coffre », du 9 février au 17 mars, tous les dimanches (14h45) et lundis (19h) sauf le lundi 17/02, à Paris (11è), 94 rue du Faubourg du Temple, M° Goncourt ou Belleville.

Sites:  http://www.zigor.fr/  et   http://www.zigoretgus.fr/

2 réflexions sur “INTERVIEW PROCESSUS CREATIF #2 – Fabrice Provansal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s